Confiance

Il y a presque cinquante ans, le physicien britannique Peter Higgs travaillait au développement d’une théorie complexe de la physique des particules élémentaires. La théorie fut presque parfaite, presque concluante. Il ne manquait plus qu’une particule. Higgs prédit son existence même s’il ne pouvait pas encore la prouver en pratique. A cette époque sans calculatrices efficaces et laboratoires compliqués, il travaillait à son bureau. Comme il se doit pour un physicien, il réfléchissait avec bloc-notes et crayon. La théorie complexe était presque parfaite. Il ne manquait plus qu’une pièce du puzzle compliqué. Si cette particule restait introuvable ou n’existait peut-être pas, toute sa théorie serait anéantie. Effondrée comme un château de cartes. Il fallait absolument découvrir la particule. Cette clé de voûte, recherchée pendant un demi-siècle, a été trouvé cette année au CERN à Genève avec une probabilité proche de la certitude! L’attente de Peter Higgs a duré 50 ans! Une preuve de l’énorme pouvoir de la réflexion humaine. Higgs en a été honoré du prix Nobel cette année. Ses idées furent bien en avance sur son temps.

La remise de cette distinction, tellement importante pour tout chercheur, m’a inspiré une réflexion. Combien d’innovations peuvent être conçues par simple réflexion? De quoi notre cerveau est-il capable? En fait, tout ce qui est important dans notre monde, tout progrès, est né dans une tête. Avant d’obtenir le prix Nobel, à peu près personne ne connaissait Peter Higgs.
Aujourd’hui aussi il y a des humains que personne ne connait. Eux aussi réfléchissent aux problèmes actuels. Eux aussi sont largement en avance sur leur temps. Il s’écoule souvent beaucoup de temps avant qu’un résultat soit perçu par le public. Les grands problèmes parcourent un chemin long, très long.
Ainsi je suis convaincu que les problèmes qui nous préoccupent seront résolus par des gens que personne ne connait aujourd’hui. Des problèmes comme la surpopulation, le changement climatique, l’alimentation mondiale, la migration, les conséquences de l’évolution de l’informatique ou la surpêche des mers. Notre civilisation est robuste. Les problèmes actuels seront résolus, même s’il faut beaucoup de temps et d’efforts. La capacité de penser à long terme s’est perdu dans beaucoup de domaines. La patience ne fait plus partie des qualités éminentes de notre société. Et pourtant elle est nécessaire. Les bonnes choses prennent du temps.
Tenons compte des exemples innombrables du passé démontrant que ce sont les chercheurs et les philosophes qui ont élargi nos connaissances. Ils nous ont procuré la prospérité dont nous profitons de nos jours. Par exemple la découverte de la pénicilline, étape essentielle dans le secteur santé. Ou la machine à vapeur, la rayonne, le TGV, l’internet.
C’est donc avec cette confiance et une certaine sérénité que j’envisage l’avenir pourtant incertain, comme toujours. Les jours de fête approchent. Je souhaite à tout le monde un Joyeux Noël et une autre bonne année.

Aufrufe: 71

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.