Dialogue

Un bon dialogue au moment opportun vaut de l’or.
Un dialogue manqué par contre peut faire beaucoup de mal.  

Un exemple vécu aux vacances: avec des amis en route vers le sud. Tout va bien, l’ambiance est bonne. Une seule personne énerve la compagnie. Tout lui est prétexte pour gémir. Il trouve toujours de quoi critiquer. Jusqu’à  ce qu’un des copains ne le supporte plus. Il explose. Le résultat: ambiance fichue, vacances fichues, amitié fichue.
Un autre exemple en entreprise: comme dans toute société d’une certaine taille on y trouve un personnage difficile. C’est un spécialiste. L’établissement a besoin de son savoir. Mais c’est aussi un monsieur je-sais-tout. Sa façon répugnante de tout critiquer est supportée pendant longtemps. Jusqu’à ce que le chef perde sa patience: des cris, remontrances, reproches, expulsion. Et le résultat: cafard, perte d’un professionnel, mauvaise conscience du chef et plus de travail pour les autres.
Un dernier exemple de partenariat: le mariage a vieilli. Le pédantisme à propos de sujets sans importance a été ignoré et supporté pendant des années. Soudainement le vase fut plein. Les plaintes permanentes devenaient insupportables. Tout à coup des reproches mutuels sont échangés. Les assiettes volent, des portes claquent. Le résultat: mariage fichu, confiance perdue, solitude.
Dans les trois cas on ne serait pas forcément arrivé jusque-là si un dialogue avait eu lieu à temps. Pourquoi n’y avait-il pas eu de dialogue? Parce qu’au début la chose n’en valait pas la peine. Parce qu’il s’agissait d’abord d’une bagatelle. C’est avec le temps que l’évènement est devenu une affaire irritante. Finalement il s’est fait un incident insupportable et hautement explosif.
Un dialogue au stade initial aurait sûrement aidé à calmer la situation. Un petit bouton sur la peau s’élimine facilement à ce stade. Un abcès en développement nécessite une intervention chirurgicale. Des entretiens concernant le domaine émotionnel, naturellement sensible, sont généralement désagréables. Il est difficile de mener ces conversations objectivement. Un bon dialogue raccourcit le chemin.
Il faut du courage pour entreprendre une telle dispute. Qui ne serait pas tenté de l’éviter? C’est compréhensible mais risqué. L’entretien pourrait en effet faire plus de mal que de bien.
Ça vaut la peine de chercher le dialogue dans un stade précoce. Calmement et avec des mots pesés. La tension ressentie par tous peut être éliminée. Il évite tout comportement qu’on regretterait plus tard.

Mieux vaut un dialogue, fut-il mal fait, que pas de dialogue du tout.

Aufrufe: 1622

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.