Seenager

Dans le chaos actuel qui a suivi l’élection du président des États-Unis, la période où j’étais encore professionnellement actif en Amérique me vient à l’esprit. C’était à Charlotte, en Caroline du Nord, que j’ai fait connaissance de Bob Reeve. C’était une star du département du développement. Et il s’y connaissait en électronique. C’était dans les années 60 du siècle dernier. L’internet et les smartphones intelligents étaient encore dans un futur nébuleux. Bob était à même de concevoir des circuits imprimés. Pour nous, il était un génie. Pendant le déjeuner, il griffonnait un schéma de circuit sur une serviette en papier. Plus tard, dans son laboratoire, il brasait quelques composants, des transistors, des condensateurs et des résistances sur un circuit imprimé – printed circuit board, selon ses propres termes – et le circuit était prêt. Et ça fonctionnait! Les circuits sans contact et la technologie de mesure et de contrôle électronique venaient de quitter leur stade de développement. Nos collègues américains à Charlotte maîtrisaient mieux l’électrotechnique que nous en Suisse. Bob Reeve était le meilleur d’entre eux. Nous avons beaucoup appris de lui. Un échange vivace d’idées s’est ainsi développé. Il nous a rendu visite régulièrement en Suisse. Inversement, nous lui avons souvent rendu visite en Amérique.

Bob était particulièrement fier de sa ville. Il connaissait l’histoire de sa patrie vieille de 350 ans. Mais avec cela, il ne pouvait pas nous impressionner. Nos villes ont au moins 1000 à 1200 ans d’histoire documentée. La colonie de Caroline du Nord a été nommée d’après Charlotte de Mecklenburg-Strelitz. Cette dame était l’épouse du roi George III. “C’est pourquoi nous appelons notre ville ‘Queen City’”, nous rapportait Bob.
Au début du 18ème siècle, un pêcheur avait rapporté une pierre de 17 livres. Elle servait de butoir de porte pendant des années. Trois ans plus tard, un bijoutier a identifié la pierre comme étant une pépite d’or pur. Il en résulta une ruée vers l’or, qui marqua le début de l’évolution économique de Charlotte. À l’époque, la ville comptait environ 200 000 habitants. Un trou perdu selon les normes américaines. C’est là que notre entreprise était située. Elle s’appelait “Uster Corporation”. Son domaine d’activité était la technologie de mesure pour l’industrie textile qui y était établie. L’entreprise prospérait magnifiquement.
Bob et moi sommes restés amis. Il y a une vingtaine d’années, il a pris sa retraite. Lors d’un voyage en Europe, il est également passé par Zurich. Au cours du dîner, il pontifia sur la philosophie de la vie qu’il vivait ce jourd’hui.

Il n’y a tout simplement rien de mieux que d’être un Seenager!
Je viens de découvrir ma tranche d’âge. Je suis un Seenager (Senior Teenager; adolescent senior).  J’ai tout ce que je voulais comme Teenager, seulement 60 ans plus tard. Je n’ai plus besoin d’aller à l’école. Je n’ai plus besoin d’aller travailler. Je touche ma pension tous les mois. J’ai mon propre appartement. Je n’ai pas à être à la maison à 11 heures du soir. Je n’ai pas de couvre-feu. J’ai un permis de conduire et ma propre voiture. Avec ma carte d’identité, je peux aller dans n’importe quel bar, n’importe quelle vinothèque. Mes lieus préférés sont les vinothèques.
Les gens avec qui je traîne n’ont pas peur de tomber en cloque. Ils n’ont peur de rien. Ils ont vécu heureux toute leur vie, de quoi devraient-ils avoir peur? Et je n’ai pas d’acné. La vie est belle.

Quand vous avez lu ceci, si vous êtes un seenager, vous vous sentirez beaucoup plus intelligent. Parce que les personnes âgées savent beaucoup de choses, leur cerveau fonctionne plus lentement. Ce n’est pas parce qu’ils deviennent mentalement plus faibles en vieillissant. Ils ont tellement d’informations dans leur cerveau qu’il leur faut un peu plus de temps pour se souvenir de tous les faits. Les scientifiques affirment que cela les rend également malentendants, car la pression sur l’oreille interne ne cesse d’augmenter. Causé par toute cette connaissance.
De temps en temps, les personnes âgées vont dans une autre pièce pour prendre quelque chose. Lorsqu’ils arrivent sur place, ils restent là à se demander pourquoi ils sont là. Cela n’a rien à voir avec le déclin de la mémoire. Il s’agit d’une réaction naturelle de l’organisme pour se créer un peu plus d’exercice.

Entre-temps, de nombreuses années se sont écoulées. Aujourd’hui, Charlotte comporte une population de 850 000 habitants, ce qui en fait la 17e plus grande ville des États-Unis. Bob ne vit plus depuis longtemps. Charlotte est devenue un centre financier sain et une zone économique forte. Avec cela, la ligne d’horizon s’est également développée. Des gratte-ciels de 60 étages garnissent le panorama.
Bob était le représentant de cette Amérique que nous admirions tant. Le pays où tous ceux qui le souhaitaient pouvaient faire carrière et participer à la construction d’une des ‘économies les plus importantes. Aujourd’hui, les choses sont différentes. Dans notre vie professionnelle, l’Amérique était le modèle. La terre du désir. Celui qui le pouvait n’avait qu’un seul souhait : pouvoir y vivre et y travailler.

 

Aufrufe: 338

Ein Gedanke zu „Seenager“

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.